Les offres de formation post-bac sont en perpétuelle croissance. Quand on s’intéresse à une formation, il faut bien faire attention au diplôme. Désormais, les titres RNCP ont pris de l’importance dans le système pédagogique supérieur et un grand nombre d’établissements inscrivent leurs formations au RNCP.

 

Qu’est-ce exactement ?

Le Répertoire National des certifications professionnelles ou RNCP est le rassemblement de toutes les formations, professionnelles ou éducatives. Par conséquent, la totalité des diplômes et titres reconnus par l’Etat y sont, ainsi que les diplômes punissant la formation prodiguée par l’éducation nationale.

Dans le Registre rncp, chaque titre dispose d’une étiquette de description répertoriant le mode d’accès, les compétences acquises à l’issue de la formation et les emplois disponibles correspondants. La délivrance de ce titre certifie se fait par le ministère du Travail, d’où sa reconnaissance par l’État sur toute la france.

En début de l’année 2019, l’énumération des diplômes a été modifiée et la nomenclature européenne a été adoptée pour qu’ils soient facilement reconnus entre les pays de l’Europe. On peut citer l’entrée du doctorat, en 2018, aboutissant à l’accréditation professionnelle du répertoire. Tout le monde sur Internet peut l’utiliser.

Elle se présente comme suit : niveau 8 : doctorat ; niveau 7 : master, MBA ; niveau 6 : licence, BUT, etc. ; niveau 5 : BTS, DUT, DEUST, DMA, etc. ; niveau 4 : bac ; niveau 3 : CAP, BEP, MC ; le niveau le plus bas : Certificat de formation générale, Diplôme National du brevet.

Le fait de s’inscrire à un diplôme, titre ou certification auprès du RNCP donne la possibilité à ceux qui réussissent le diplôme d’être considérés comme ayant un niveau de qualification reconnu au niveau national et donc valable dans les domaines de la formation et de la certification professionnelle.

Titre RNCP et diplôme : quelle différence ?

Un diplome témoigne du degré et du cursus d’etudes, scolaire ou universitaire. Les certifications RNCP sont majoritairement liés à une activité.

Les crédits et diplomes ECTS que l’etat délivre à travers les ministères accèdent à l’obtention d’un niveau de reconnaissance académique. Les titres accrédités garantissent un niveau de reconnaissance dans l’usage professionnel.

Toute ecole d’enseignement, qu’il soit privé ou public, peu importe son type de formation, peut faire une demande d’inscription au RNCP. Cet enregistrement est valable cinq ans et est renouvelable.

 

Qu’est-ce que cela garantit ?

Grâce au titre rncp, on a la certitude si une formation est oui ou non reconnue nationalement et a une adaptation au marché du travail. A ce titre, il contribue à favoriser l’emploi, la GRH et la mobilité professionnelle. Les certificats inscrits au répertoire sont reconnus au niveau national et nécessaires à la formation.

La formation rassemble toutes les competences nécessaires pour se consigner au RNCP, et en contrepartie, elle se fait de plus en plus connaître pour toucher le plus grand nombre. Tout le monde y gagne, les étudiants particulièrement après leur niveau bac.

Le fait d’avoir en sa possession un diplôme reconnu au niveau national, certifie également une garantie que les ecoles et les universités sont de qualité. Ces titres faciliteront, d’un autre côté, la coopération avec les établissements d’enseignement étrangers, spécialement européens.