En France, tous les citoyens sont en principe égaux devant la loi. Mais encore faut-il comprendre les rouages et les subtilités de la machine judiciaire, qui obéit parfois à des codes abscons d’officielles à comprendre et à maitriser pour un profane. Et que dire de la loi française, dont la complexité est proverbiale, avec différents codes de lois, ses procédures et ses juridictions, ainsi que les jurisprudences qui font autorité en la matière ? Seul un professionnel, spécialiste chevronné de la légalité, peut se retrouver dans les méandres de cette complexité, et vous aider à mettre toutes les chances de votre côté pour obtenir gain de cause devant les autorités et faire valoir vos droits.  Passage en revue dans cet article des interlocuteurs vers lesquels se tourner pour recueillir assistance, services et conseils face à la loi ainsi qu’à ses représentants, et vous assurer de voir vos revendications entendues devant ces derniers.

Faire appel à un avocat

 Fin connaisseur de la loi et des tribunaux, l’avocat est l’interlocuteur privilégié vers lequel se tourner pour faire valoir les droits que la loi nous garantit. Si vous pensez avoir besoin de ses services, visitez ce site. Ses conseils sont gratuits, aussi il ne faut pas hésiter de le contacter et franchir son cabinet, afin de déterminer avec lui si votre problématique nécessite le déclenchement d’une procédure. Contactez-le également si vous devez vous défendre lors d’un procès, chaque accusé ayant droit d’être représenté par un avocat, et ce, quelle que soit la gravité des faits qui lui sont reprochés. L’avocat est soumis au secret professionnel, il se consacre ainsi exclusivement à la défense des intérêts de son client. Les informations le concernant sont ainsi bien gardées, car elles et ne peuvent lui être extorqué par la justice ou ses représentants. Il peut également faire office de médiateur ou de représentant lors de négociations ou d’une conciliation entre les deux parties, avant ou lors de la tenue d’une action en justice. 

Les acteurs de la société civile vers lesquels vous pouvez aussi vous tourner

Les syndicats et les associations peuvent être d’un grand secours pour vous informer de vos droits, mais aussi pour être mis en relation avec des groupes ou individus ayant rencontré une situation similaire à la vôtre. Si votre problème concerne le monde du travail, les syndicats peuvent représenter un appui majeur, contrairement aux idées reçues, il est possible de les contacter sans faire partie de leurs adhérents.

On peut aussi trouver auprès de ces structures un soutien moral d’un grand secours pour faire face à nos problèmes, et l’on pourra échanger avec les personnes qui les animent et auront à cœur de vous apporter leur aide. Ils peuvent également être un relais avec les médias si votre situation mérite d’être mise à la connaissance de l’opinion publique, et si cela peut soutenir votre cause. Cependant, cette arme peut être à double tranchant, car certains magistrats pourraient alors se braquer à votre encontre. Avant d’envisager une telle stratégie, il est donc fortement conseillé d’en aviser son avocat et de déterminer avec lui si elle peut s’avérer fructueuse ou non.